Formulaire de recherche

Osez Bordeaux
fr | en

Des pôles de compétitivité reconnus

pole de competitivité

Dès la fin des années 1960, avec l'implantation d'Aérospatiale, de SAFRAN ou encore Dassault Aviation, Bordeaux s’impose comme le premier bassin européen d'emplois dans l'aéronautique et le spatial. Le développement du secteur aéronautique a été un des moteurs de croissance de cet autre pôle d’excellence local constitué par les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Une filière qui implique plus de 30 000 emplois en Aquitaine. La région bordelaise a également vu émerger ces dernières années des clusters dans les domaines stratégiques que sont les technologies de la santé,les énergies renouvelables - énergie éolienne et photo- voltaïque-, la construction durable, les systèmes de drones ou la géolocalisation.

 

Le pôle Laser

ALPHA – Route des Lasers s’impose comme un pôle de référence dans la mise au point et la diffusion des technologies innovantes liées à l’optique, au laser et à la photonique, dont l’application concerne des secteurs industriels aussi variés que l’aéronautique, l'espace et les systèmes embarqués, la santé, la vision, la chimie, l’industrie agro-alimentaire, l’électronique…

Labellisé en 2005, et leader national dans le développement des lasers à impulsions ultra-brèves, lasers intenses, lasers à fibre, et instrumentation optique ultrarapide, le pôle laser peut compter
sur un réseau de PMI en pleine expansion, ainsi que sur les grands groupes moteurs de l’activité industrielle régionale (Sagem, Safran, Thales...). Quelque 9 000 emplois et 70 entreprises sont concernés en Aquitaine.

L’élaboration du phare scientifique que sera le Laser Mégajoule (LMJ), un des deux plus grands au monde, mobilise à lui seul 600 chercheurs, et 2,1 milliards € d’investissements.

Des projets de communication grand public, des sites d’activité dédiés (Laséris 1 et 2), une Cité de la Photonique - qui favorise l’implantation de jeunes entreprises à proximité des grands laboratoires et centres de recherche de l’Université de Bordeaux et des grandes écoles, une plateforme de transfert de technologie (ALPhANOV), une autre consacrée à la formation continue (PYLA), 1 IdEx, 1 LabEx, 2 EquipEx, une Grande Ecole d'Ingénieurs (IOGS) ainsi qu’une Convention d'affaires (Invest In Photonics) viennent notamment alimenter cette puissante dynamique.

Le pôle aéronautique

Trains d’atterrissage, turbines d’hélicoptères, batteries d’aéronefs, électronique embarquée, avions d’affaires haut de gamme : tout ce qui sert à s’élancer dans le ciel ou l’espace porte la marque de l’Aquitaine. Géant de l’économie régionale, le secteur aéronautique génère 40 000 emplois en Aquitaine, et implique 26 grands groupes incontournables tels EADS Astrium, Dassault aviation, Snecma Propulsion Solide, SNPE Matériaux Energétiques, Thalès avionics, Turbomeca... Depuis 2005, sous la bannière d’Aerospace Valley, qui fédère les activités économiques du secteur aéronautique et espace du Sud Ouest, la région Aquitaine Midi Pyrénées représente le premier bassin d’emploi mondial dans ce domaine. Aerospace Valley, ce sont 1 600 établissements industriels et de recherche, 120 000 emplois industriels, deux des trois grandes écoles aéronautiques françaises publiques, 8 500 chercheurs, 600 entreprises, 240 sous-traitants, plus de 500 projets labellisés regroupant PME, grands groupes et laboratoires, et un chiffre d'affaires global de plus de 10 milliards d'euros.

Le pôle Avenia

Seul pôle éco-technologique de France, AVENIA réalise des synergies entre entreprises, laboratoires de recherche et organismes de formation oeuvrant sur le territoire aquitain dans le domaine des géosciences et de l’énergie. Le pôle accompagne notamment l’évolution des procédés d’exploitation des énergies fossiles vers de nouveaux usages du sous-sol tels que la géothermie profonde, le stockage souterrain du CO2 ou de l’énergie. Sur la base de projets collaboratifs et innovants, AVENIA aide à propulser la centaine d’entreprises partenaires vers une position de premier plan sur la scène nationale et internationale, contribuant ainsi à l’attractivité globale de la région.

Le pôle pin maritime

Première région forestière de France avec 1 million d’hectares de pin maritime, Bordeaux et sa région couvrent toute l’étendue de la chaîne de transformation du bois, et occupent une position de leader au plan national et européen dans les domaines du sciage, du panneau, du papier Kraft et de l’emballage bois-carton.
Le Pôle de compétitivité XYLOFUTUR regroupe industriels, centres de recherche et de formation et organisations professionnelles de la filière «bois-papier» en Aquitaine. Son action se décline autour de trois axes forts : ressources forestières et approvisionnement / construction bois / développement de matériaux verts et chimie verte. XYLOFUTUR bénéficie des compétences de pointe de quelque 250 chercheurs, répartis entre l’Institut Technologique Forêt Cellulose Bois Construction (FCBA), les laboratoires de recherche de l’INRA, de l’Unité Sciences du Bois et des Polymères, et de grands groupes internationaux tels que Smurfit Kappa ou le Groupe Gascogne.

Le pôle comprend également une Plateforme de Formation aux métiers de la Forêt et de ses produits, biens et services dérivés : XYLOSUP. Parmi les cursus proposés, uniquement à bac+5 et au-delà, on trouve le seul diplôme français de 3ème cycle de « Gestion de la forêt cultivée ».

L’exploitation du bois draine 34 000 emplois en Aquitaine.