L’avion électrique d’Airbus Bordeaux

avion electrique airbus bordeaux

Airbus Group a lancé son premier avion électrique, l’E-fan, à l’aéroport de Bordeaux-Mérignac.

Sous les yeux du Ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique, Arnaud Montebourg, d’Alain Rousset, Président de la Région Aquitaine, de Josy Reiffers représentant Alain Juppé, Président de la Communauté Urbaine de Bordeaux et d’Alain Anziani, Sénateur-Maire de Mérignac, l’avion électrique E-fan a pris son envol, vendredi 25 avril 2014.

Construit en partenariat avec Aero Composites Saintonge, entreprise implantée près de Royan, cet avion de tourisme de deux places mesure 6,70m de long et pèse 550 kilos. Exclusivement composé de matériaux composites, l’E-fan est ultraléger et silencieux et peut atteindre une vitesse de 220 km/h pour une autonomie d’une heure. Le coût de l’heure de vol devrait être inférieur “de 30 à 40 %” à celui d’un jet et son entretien moins onéreux. L’E-fan apparaît comme une réponse à l’augmentation du prix du kérosène, aux nuisances sonores ainsi qu’à la pollution générée par les avions actuels.

Dans un premier temps, il sera destiné à la formation des pilotes et aux aéro-clubs, jusqu’à l’arrivée d’un modèle à quatre places.

Un E-fan 2 dans quelques années

Son successeur, l’E-Fan 2, sera un biplace assemblé dans une usine de 1500 m² implantée sur la zone aéroportuaire de Mérignac. 80 exemplaires de ce modèle seront assemblés et commercialisés chaque année à partir de 2017, à l’instar de son prédécesseur, qui ne sera pas commercialisé. Ce projet permettra de créer un important nombre d’emplois indirects locaux dans la région de Bordeaux.

L’objectif à long terme étant d’aller plus loin dans le développement d’appareils commerciaux en proposant des modèles pouvant accueillir jusqu’à 90 passagers et une autonomie de trois heures.