Épicentre économique à mi-chemin entre Paris et Madrid, la métropole bordelaise occupe une position clé sur l’arc atlantique, au point de rencontre des axes européens Nord-Sud et Atlantique- Méditerranée. Elle est desservie par un trafic aérien et ferroviaire dynamiques, tous deux en forte progression.

 

Par voie aérienne

Avec 24 destinations internationales et 20 navettes quotidiennes vers Paris, l’Aéroport de Bordeaux Mérignac, compte dans le top 5 des aéroports régionaux. Il offre une belle résistance à la crise
du transport aérien européen, avec une progression marquée de 8,9 % en 2012 – soit 4 380 185 passagers.
Le trafic international, qui constitue 40% du trafic de l’aéroport, stimule cette croissance avec une hausse conséquente de 12 %. Le trafic national, également très bien orienté, est en augmentation
de 7%. Un taux global de +33,6% sur les trois dernières années.
Cette montée en puissance de la plateforme bordelaise s’accompagne de 15 nouvelles destinations venues enrichir son catalogue en 2012.
L’arrivée de deux nouvelles compagnies, la britannique Monarch et l’espagnole Volotea, marquent le succès incontesté des vols low cost, avec l’ouverture de 6 lignes nationales (Ajaccio, Bastia, Grenoble, Lille, Strasbourg et Toulon), et 4 lignes européennes (Ibiza, Malaga, Palerme et Venise). 5 nouvelles liaisons régulières sont également établies à destination de Birmingham, Eindhoven, Florence, Munich et Olbia.

Les « e-services »

La fréquentation du site bordeaux.aeroport.fr atteint les 1 830 000 visites et 8 000 000 de pages vues. Au chapitre des destinations, la sélection «coups de coeur» de l’aéroport tient le haut du palmarès avec une fréquentation en hausse de 50%. Depuis novembre 2012, les passagers bénéficient d’un nouveau service de réservation en ligne de places de parking, et de la création d’espaces de travail en salles d’embarquement, ainsi que d’une aire de jeu réservée aux enfants.

L’aviation d’affaires

Créée il y a 3 ans, la société WIJET spécialisée dans l’aviation d’affaires, ouvre une base à l’Aéroport de Bordeaux dès le 5 mars prochain, proposant des vols en jets privés sur Cessna Citations Mustang.

Par voie ferroviaire

Plus grande gare de la région Aquitaine, la gare de Bordeaux Saint Jean accueille 260 trains par jour, dont 25 allers/retours Bordeaux- Paris, 5 Bordeaux-Roissy Charles de Gaulle, 6 allers/retours Bordeaux-Lille, et 3 allers/retours Bordeaux-Strasbourg en TGV.
200 TER relient la capitale régionale à toutes les villes d’Aquitaine.

Avec l’arrivée de trois lignes à grande vitesse, 20 millions de passagers – contre 8 actuellement – transiteront bientôt par ce véritable centre névralgique des échanges européens. Dès 2017, la liaison Bordeaux-Paris sera ramenée à deux heures au lieu de trois. Et d’ici 2021, deux nouvelles lignes TGV desserviront Toulouse et l’Espagne.

Par la route

Le réseau routier et le maillage autoroutier articulé autour du noeud d’interconnexion A10 / A 62 / A63/ A89/A65 permettent d’atteindre rapidement la capitale girondine depuis les villes d’Aquitaine et les grandes régions économiques nationales.
Dans l’agglomération, la mise à 2x3 voies du pont d’Aquitaine et de la rocade de Bordeaux dans sa partie sud (A630) facilite le contournement de la ville et la desserte des principaux axes et des boulevards.
Le nouveau franchissement sud qui viendra s’ajouter d’ici 2015 au tout récent pont Jacques Chaban-Delmas, achèvera de fluidifier la circulation urbaine.